bignolle


bignolle

bignole [ biɲɔl ] n. f. VAR. bignolle
• 1934; « agent de la sûreté » 1927; de bigner « regarder » XVe
Pop. Concierge (femme).

⇒BIGNOLLE, subst. fém.
A.— ,,Agent de la Sûreté`` (A.-L. DUSSORT, Des Preuves d'une existence, 1927, dép. par G. Esnault, 1938, p. 32).
B.— Arg. ,,Concierge`` (J. LACASSAGNE, L'Arg. du « milieu », 1935, p. 20) :
En arrivant rue Elzévir, quand je suis repassé devant la loge, la bignolle elle m'interpelle : Hé dis donc!
CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 209.
Orth. — Écrit bignole dans J. LACASSAGNE, op. cit.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1927 (A. DUSSORT, addenda, p. 30, apportés par ce détenu à SAINÉAN, Lang. parisien du XIXe S. cité par SAIN. Sources t. 3, p. 30 : Pour désigner un agent de la Sûreté, on dit : bourre, maton, matuche, matelot, bignolle, condé, etc.); 2. 1934, date donnée par ROB. Suppl. et ESN. 1966, sans attest.; 1935 bignole (J. LACASSAGNE, op. cit., p. 20 : Bignole. Concierge argot parisien); 1936 bignolle, supra ex.
Issu de l'ang. bignolle « qui louche » (VERR.-ON.), déverbal de l'ang. bignoler « bigler, loucher, lorgner », p. ext. « examiner attentivement autour de soi, regarder d'une façon insolente ou indiscrète » (Ibid.) lui-même dér. de bigner « regarder » (VILLON, Ballades en jargon, éd. Lanly, V, 21 : Bignez la mathe sans targer). Bigner est prob. à rapprocher de guigner regarder de côté, d'où les formations parallèles guignolle « gendarme » (DELVAU, v. FEW), guignol « id. » (v. FEW), v. guignol et FEW t. 1, p. 629 b et t. 17, p. 591a.
STAT. — Fréq. abs. littér. :6.
BBG. — SAIN. Sources t. 3 1972 [1930], p. 69.

bignole ou bignolle [biɲɔl] n. f.
ÉTYM. 1934; « agent de la sûreté », 1927; du mot régional bignolle « qui louche » (Anjou), de bignoler, lui-même de bigner « regarder » (Villon).
Pop. Concierge (femme). || La bignole.Rare (au masc. plur.). || Les bignoles : les concierges.
0 Méfie-toi, m'expliqua Gilberte. Il n'y a rien de plus difficile à déplacer que des bignoles. Surtout quand ils vivent par couples. Il faudrait qu'ils aient commis une faute professionnelle grave et que les locataires demandent leur renvoi à l'unanimité. Et même, dans ce cas, le gérant devrait les reloger ailleurs.
P. Guth, le Naïf locataire, p. 223.
REM. Selon A.L. Dussort (Des preuves d'une existence, 1927, in T. L. F.), bignole aurait signifié dans la langue des détenus « agent de la Sûreté ».

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bignole — [ biɲɔl ] n. f. VAR. bignolle • 1934; « agent de la sûreté » 1927; de bigner « regarder » XVe ♦ Pop. Concierge (femme). bignole ou bignolle [biɲɔl] n. f …   Encyclopédie Universelle

  • bignole —   ou bignolle   adj. et nom.   Argot (l orthographe bignole est plus courante chez Céline, surtout dans Mort à Crédit) à partir de bigner, regarder en dessous, espionner (DFNC). Femme concierge.   Adj. : C est un peu tous les ateliers.. ça sort,… …   Dictionnaire Céline

  • Serres-Castet — Pour les articles homonymes, voir Serres et Castet (homonymie). 43° 23′ 14″ N 0° 21′ 13″ …   Wikipédia en Français

  • Serres-castet — Pour les articles homonymes, voir Serres et Castet (homonymie). Serres Castet …   Wikipédia en Français